• Non pas que je me réjouisse de retourner à la fac au point d'en créer un blog, mais bon, tout le monde prend des bonnes résolutions pour la rentrée, alors comme j'ai vraiment besoin de bonnes résolutions rien d'autre à faire (enfin si, mais là, bah... fait trop beau pour travailler) bin je vais moi aussi établir ma petite (j'espère en tout cas!) liste de choses à changer.


    Et pour cela, j'avais envie de commencer un nouveau blog, pakeuh cette première année d'uni, c'était une année de tâtonnements, de questions et aussi des nouveaux horizons qui se sont ouverts à moi. J'ai changé de place, mon point de vue s'est modifié, bref, un tas de belles paroles pour dire qu'en fait surtout, j'en avais fin marre de mon ancien blog sur lequel fallait être la petite-fille de spiderman pour réussir à poster un billet avant d'être à nouveau déconnecté (et billet perdu pour toujours). J'aime prendre mon temps, moi.


    Liste de mes bonnes résolutions pour l'année 2006-2007 l'année académique 2006-2007 (je verrais ça écrit à la plume, rose, avec des lettre liées et plein de petits coeurs rose bébé, comme quand j'avais 16 ans 8 ans)


    Commençons par le terre-à-terre:



    • N'avoir plus que 5 minutes de retard (au lieu de mes 20' habituelles) (spécialement à l'attention de Profinette-chérie et Christian)
    • Trouver un job (conseil de mon banquier)
    • Bouger plus (Je vous vois venir: NOooOn, pas de traversée du lac ni de Neuchâtel-Môtiers au pas de course. Je ne veux pas avoir un burn-out sportif quand même!!)
    • Manger moins (mon bidon ne semble attendrir que ma propre petite personne)
    • NE PAS SÉCHER LES COURS (mince... ouais mais bon, pour le cours chiantos du mardi 8h00...)
    • Etre un chouillat moins bordélique
    • Planifier mieux et plus (planifier tout court, quoi!)
    • Arrêter de laisser mes plantes vertes crever de soif
    • Etre plus disciplinée (un exemple au hasard: le piano)

    Et pour ce qui est plus "spirituel":



    • Prendre plus de temps pour lire la Bible, prier, méditer
    • Oser aller vers l'autre, lui tendre la main, lui offrir mon aide, l'écouter
    • Hésiter moins, agir plus

    Voilà voilà, Krouchinski va essayer de se tenir au moins à quelques-uns de ces points...


    ^^ ma mère se tire demain à Vienne, pour revenir déjà dans 10 jours. Et de un!!


    °°°°°°°°°°
    mood: un peu le *** entre deux chaises
    musique: Minor Swing - Django Reinhardt
    envie de: Sea, sun & sex


    4 commentaires
  •  Pfff!...



    Je fais des grandes théories, je me tire sur un autre blog, je me fait une superbe bannière ('fin, elle est assez jolie non? Moi j'trouvais qu'oui..) et que se passe-t-il? La bannière en question refuse de s'afficher. Gna gna gna.



    Ok, c'est bon, je reste ici.
    Avec la nouvelle bannière.
    Et un nouveau design (qui n'est pas encore terminé, rassurez-vous!)
    Pis bin voilà, j'ai pleeeeeiiin d'articles à poster, on verra quand je trouverai le temps de faire tout ça.




    Bon, allez, il est l'heure de casser la croûte, j'vous laisse.



    Ah oui, j'vous mets vite encore un billet (publié sur l'autre blog le 18 octobre dernier). Et j'en profite pour faire plein de bisous à ceux qui viennent régulièrement zyeuter "The Adventures of the little Pear" ;o)



    °°°°°°°°°°
    mood: Bah fait beau, personne à la maison et 2 heures sur Bach à la fac, cet aprème... :o)
    musique: rien, pas le temps
    envie de: Bonne question!


    votre commentaire
  • Je parle du blog.
    Je vous l'ai dit, je me suis virée pour une semaine à Taizé, en silence de jeudi soir à dimanche matin. J'ai donc eu pas mal de temps pour réfléchir. Beaucoup de temps, mais pas assez, c'est là le hic. Durant ces deux jours, j'ai pu mettre le doigts sur moult problèmes et incohérences dans ma vie. Pour certains de ces problèmes j'ai même pu amorcer une solution. Mais dans l'ensemble, 2 jours de silence n'ont de loin pas suffit pour trouver les problèmes et leurs solutions. Je me retrouve cataputlée dans la vie "active", avec juste la conscience de tout ce qui ne va pas. Et la conscience aussi que je n'aurai avant longtemps pas le temps de réfléchir à des solutions...


    Pas tout simple tout ça.


    Mais comme je ne désespère pas, je vous annonce que je compte changer de blog (voir arrêter de blogger) quand j'aurai pu remédier à mes petits (et moins petits) cafouillages. En y repensant, j'ai changé de blog plus ou moins en même temps que je prenais conscience que j'étais en train de vivre une période de transition. Depuis l'Ascension, j'ai commencé à sortir de ma petite bulle chaude, confortable et surtout ô combien rassurante pour aller timidement vers les autres. Bon, je me suis pris pas mal de portes, j'ai trébuché, mordu la poussière (ça fait mal et ça laisse un petit goût amer dans la bouche) et j'ai presque regretté. Presque. Mais pas tout à fait.


    Un matin, lors des groupes de discussion, nous avons débattu sur la phrase suivante:
    "Pour élargir son horizon, il faut se laisser déranger".
    A mon sens, il n'y a rien de plus vrai. Et dans mon cas, cela fait si longtemps que je vis avec ce même horizon retreint que le dérangement chamboule plus ou moins tout. Ce qui n'est évidemment pas agréable à vivre, encore moins facile à gérer. Mais voilà, on dit à juste titre qu'on ne fait pas d'omelettes sans casser des oeufs. J'espère juste ne pas en casser trop et terminer mon omelette assez rapidement, sans quoi les indrédients seraient périmés...


    Et puis, puisque j'y suis, une petite pensée et un grand merci à la personne qui est venue me déranger, m'élargir mon horizon. Et si cétait à refaire, alors je me laisserais déranger encore et encore (eh oui: je suis la douceur et la patience (pa...QUOI??!!) incarnée)!


    Bref, pour le moment, je me concentre encore bien sur mon Liszt et dès vendredi, je réfléchirai j'essaierai de réfléchir (soyons réalistes) à des solutions.


    Le problème en soi n'est pas si compliqué: je suis prisonnière de moi-même, et, à l'image des quelqu'un qu'on aurait privé de lumière très longtemps et qui ne supporte dès lors plus les rayons du soleil, je me suis cloîtrée dans mon petit royaume peuplé de choses familières, en sécurité derrière les grosses murailles de ma méfiance, renfermée sur moi-même, loin des tumultes du monde, de l'autre, et maintenant, je suis là, devant la porte qu'on a entrouverte, curieuse mais craintive. J'ouvre lentement cette porte tout en osant pas faire un pas en avant. C'est qu'à l'esxtérieur de ces murailles, il y a tellement de bruits et d'agitation! J'entre dans un pays dont je ne connais pas les coutumes, encore moins la langue...


    Ok, je saute dans la 1ère librairie que je croise pour m'acheter un guide touristique et un dictionnaire de traduction!! Et je me risque à baragouiner quelques phrases dans cette langue étrangère.


    Allez, petite Poire, fonce!


    ^^ j'y cours, j'y cours!!


    °°°°°°°°°°
    mood: pas envie de jouer à Manor X-(
    musique: Resucito, alleluia! (made in Taizé)


    votre commentaire
  • Nan nan, c'est à la communauté de Taizé que je m'adresse, pas à vous.
    Eh oui, j'y retourne demain, pour une durée plus ou moins indéterminée. 'Fin je reste jusqu'à dimanche prochain au minimum, et après on verra. Pas pris de billet de train pour le retours, je compte trouver une place dans une voiture qui passe par la Suisse. Freestyle donc. Faut oser, et puis je m'étais promis de faire des petites folies.

    Donc voilà, tout baigne, inutile de vous dire que je me réjouis trop de retrouver le calme. J'aime tellement cet endroit que ça me fait même un peu mal. Trop de bonheur. Qu'il faudra quitter. Un départ à chaque fois plus pénible.
    J'ai dans l'idée de peut-être passer 4 jours en silence, donc je suis allée faire un tour à la BPU, avec une liste de livres à lire (Merci à Jade pour ses propositions, même si j'avais soit déjà lu ce qu'elle me proposait ou alors la biblio n'avait pas ces livres). J'ai carrément poussé jusqu'à prendre deux Agatha Christie - en anglais! (Tactique de prévention pour ne pas lire trop vite)

    Une semaine de calme, de jeux, de rires, d'échanges, de méditations, de chants, de rencontres, de réflexions, de discussions... Taizé, c'est ma station essence. Et là j'ai sacrément besoin de refaire le plein.

    Bisous à toutes et à tous, profitez bien des vacances!


    °°°°°°°°°°
    mood: There's a big smile on my face :oD
    musique: le bruit du lave-vaisselle
    envie de: Rien, j'suis totalement exaucée en ce moment!



    1 commentaire
  • ... Bah euh hein! là, c'est "légitime". Debout à 6h15, réveillée par la très belle symphonie Asraël de Josef Suk. Je me sens obligée d'ouvrir une parenthèse. 
    Josef Suk (né le 4 janvier 1874 à Krečovice et mort le 29 mai 1935 à Benešov 1935) était un compositeur tchèque, également violoniste. Il fut l'élève de d'Antonín Dvořák dont il épousa la fille. Il se dégagea peu à peu de l'influence de son maître et adopta un langage relativement moderne. Il composa surtout de la musique symphonique, influencée par la musique populaire - un courant qui avait débuté avec Bedřich Smetana. Il est l'auteur de 2 opéras, 2 symphonies, 3 poèmes symphoniques, 2 ouvertures, ainsi que d'œuvres de musique de chambre. Son œuvre la plus célèbre et certainement la plus réussie est la symphonie en cinq mouvements Asraël, écrite sous le coup de la mort de son beau-père puis de son épouse ( les trois premiers mouvements - d'ailleurs les plus beaux et les plus originaux - sont dédiés à Dvořák, les deux derniers à l'épouse ).Le triple climax du premier mouvement est un des passages les plus impressionnants de toute la musique occidentale, avec ses trombones de l'Apocalypse qui n'en finissent pas de résonner. Asraël est l'ange de la mort, et toute l'œuvre baigne dans un climat à la fois funèbre, démoniaque, désespéré et résigné.
    Donc voilà, Asraël m'a tiré de mon sommeil. Et c'est magnifique. Je regrette de ne pas avoir croisé Josef Suk plus tôt. J'espère que la BCU (la "BPU" de Fribourg, si on veut. En plus grand et plus mieux bien. Sauf qu'on ne peut pas se balader entre librement entre les rayons et se servir à sa guise, comme à Neuch) possède quelques CD de ce compositeur! Mais je m'égare...
    Je disais donc debout de bonne heure, p'tit déj tranquillos en lisant le 20 minutes d'hier, et 7h30 tapantes, Krouchinski allume la lampe de piano. J'aime tellement cette ambiance: la maison dort, il fait encore nuit dehors, les rideaux sont tirés, j'éteins toutes les lampes, du coup je suis comme dans un monde à part, avec mon Schimmi, mes partoches, mon crayon et mon métronome. Baignée dans la lumière orangée, chaude et rassurante de ma lampe de piano. J'aime!
    Et donc du pain sur la planche cette semaine. Profinette exige Schubert et Chopin par coeur pour jeudi. A 9h30, Je jouais ma sonate sans partition. Et même que... si si si!! Même que cette fichue levée, eh bin: YOUPI!!! ça sort comme je veux! ENFIN! J'ai bossé encore jusqu'à 12h15, j'ai plus ou moins réussi à me fourrer le passage critique de mon étude dans le crâne et les doigts,  il me faut encore 2 heures maximum pour apprendre l'intégrité de mon Chopin par coeur, donc ouf! Jeudi je peux risquer de me montrer à la leçon sans me faire virer 2 secondes plus tard.
    Mais c'est pas tout. Non contente d'avoir fait 4 heures de piano, Krouchinski a poutzé sa chambre, et après cela, tenez-vous bien, Krouchinski a révisé son latin(!). Vrai de vrai!!
    Maintenant, j'ai vraiment plus rien à faire. Mes muffins pomme-cannelle viennent de sortir du four, je m'en suis pris 2, une tasse de thé rooibos pomme-mangue, quelques gouttes d'un mélange automnal d'huiles essentielles mises à brûler, la pluie qui frappe sur les vitres, une chambre tout proprette et une bonne conscience... C'est le pied les enfants!
    Allez, je vais aller en Beauce, regarder le père Fouan se disputer avec ses enfants et le Jean qui sème le champ de la Borderie et la Jaqueline se faire tîrer par sa vache Coliche.
    ciao!




    °°°°°°
    mood: Bah ça va pas trop mal.
    musique: le hurlement du vent et la battement de la pluie


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique